Noeux Environnement

Reprise aux îlots de la santé

Après une interruption de presque deux mois, les participants des « Ilots de la santé » ont repris le chemin du jardin. Dès le début mars, l’activité battait son plein et les participants bravaient l’humidité pour préparer un sol encore humide et récolter les derniers légumes d’hiver. Au programme, décompacter les planches de culture manuellement avec la grelinette et la campagnole, apporter du compost pour nourrir le sol et la vie du sol, mettre en place un tunnel nantais sans oublier planter les premiers oignons et les fèves.
Le 16 mars, après deux semaines de dur labeur, l’état d’urgence sanitaire est déclaré et l’activité s’arrête… Enfin presque ! Lors du confinement, les membres de l’équipe de Nœux Environnement ont pris l’initiative de continuer « la préparation du terrain » afin de ne pas trop compromettre le bon déroulement de notre programme des « Ilots de la santé » et notre planification des cultures !

Création des jardins de la “fosse 1”

Rappelons ici que « Les îlots de la santé » est une action financée par nos partenaires de la CGET, de l’ARS, de la ville de Nœux-les-Mines (dans le cadre du contrat de ville) ainsi que le bailleur Maisons et Cités. Créé à l’origine en 2015 et nommé « Cultivons notre santé », le programme s’étend géographiquement en 2019 en faisant l’acquisition d’un troisième jardin situé à la fosse 1 à Nœux-les-Mines. Cet essaimage donne son nouveau nom au programme: « les Ilots de la santé ». Il s’agit toujours d’offrir aux participants des activités mettant l’accent sur la santé (activités physique, cours de cuisine, intervention de nutritionniste) dans un cadre récréatif avec comme thème central le jardinage et ses nombreux bienfaits. Le terme îlots représente cette zone géographique plus étendue. Ce concept donne la possibilité de multiplier les échanges et les rencontres.

Dès le 11 mai, le déconfinement est annoncé. Il est grand temps de reprendre l’activité dans la joie, la bonne humeur et le respect des gestes barrières ! A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle : nous décidons d’augmenter le nombre de séances hebdomadaires en accord avec les participants. En effet, le travail ne manque pas et les initiatives non plus!

Les allées entre les planches de culture sont couvertes de copeaux de bois, nourrissant ainsi la vie du sol en matière carbonée et nous préparant « un compost sur place » qui pourra être utilisé pour couvrir les planches dès la fin octobre. Fauchage manuel et paillage de nos premiers plants sous le soleil annonciateur d’une saison déjà sèche : pieds de tomates, physalis, aubergines (semées par nos soins en serre), courgettes, carottes, pois et haricots, betteraves semées directement en terre. Heureux de retrouver cette atmosphère agréable où chacun met ses problèmes « de côté », certains participants ont récemment ramené des vivaces et autres fleurs pour attirer davantage de pollinisateurs ! Autre initiative, les participants des différents jardins se sont rendu visite pour échanger à propos de leur expérience et découvrir le jardin. Il semblerait que l’engouement et l’implication de chacun ne cessent de croître !

Dans cette période de mesures exceptionnelles liées à la crise sanitaire, nous sommes heureux d’avoir pu organiser notre première séance d’activités physiques ce mercredi 17 juin ! Lieu : nos jardins. Matériel utilisé : des bêches ! Notre animateur Vincent Lecointe, de Prévart, nous a concocté deux heures d’exercices de renforcement musculaire, adaptant sa série d’exercices au monde des jardiniers. Une belle journée sous le signe de la santé et du bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20 Partages
Tweetez
Partagez20