Noeux Environnement

La santé aux îlots : le retour

Nous voici déjà le 16 septembre et l’heure est venue de retrouver nos spécialistes de la santé, Anne Foubert et Axel Pissy pour la seconde séance de massage et de sophrologie. Nous vous les avions présentés dans notre précédent article relatant la première séance du 19 août 2020. Comme le disait alors Axel ce jour-là « La clé se trouve dans la répétition des exercices ». En effet, ces pratiques ne portent véritablement leurs fruits que si on les pratique régulièrement (même si les bienfaits immédiats sont indéniables comme le montrait la mine ravie de nos participants lors de la séance précédente).

Après avoir présenté Axel Pissy la dernière fois, nous allons nous intéresser cette semaine à Anne Foubert.

Salariée de PrévArt, elle exerce aussi comme libérale en tant que diététicienne et sophrologue.

Elle pratique ce matin ce qui est appelé le « toucher massage », une alternance de points de pression, de glissés légers et de massage doux pour rassurer et relaxer. Ce faisant, la praticienne nous explique que cette technique a été instaurée par Joël Savatofski dans les années 80. Cette démarche se concentre davantage sur la personne que sur sa pathologie.

Voici ce que dit Wikipédia à propos de la différence entre masso-kinésithérapie et toucher-massage :

« Le concept du toucher-massage associe volontairement les mots « toucher » et « massage » pour souligner l’importance du toucher et du tact dans la pratique du massage. Le toucher-massage s’exerce ainsi de façon non codifiée, motivée par une intention bienveillante, dans un cadre de préférence informel, dans une dimension globale et humaine. Cette approche se distingue donc de la kinésithérapie (axée sur la récupération fonctionnelle) dans la forme, dans la finalité et par les techniques utilisées.

Longtemps peu ou pas reconnue en termes de légalité par les autorités médicales, elle est désormais officiellement acceptée par les différents milieux. »

Autre séance, autre programme

Cette semaine, notre praticienne offre aux participants un choix plus large de techniques de massages. Ainsi, elle propose  de masser avec ou sans têtière, de rester le dos droit assis sur une chaise ou encore de se concentrer sur les mains.

Quant à notre sophrologue, même s’il base toujours son travail sur la respiration avec des exercices où l’on expire par le nez, il met aujourd’hui l’accent sur les cinq sens pour se détendre.

Ainsi, nos participants sont invités à prendre le temps d’accueillir le repos, de « déposer leur corps ». La sensation de relâchement ainsi créée permet de se ressourcer en allant puiser l’énergie « embryonnaire », autrement dit l’énergie vitale qui nous a fait croître depuis le jour de notre conception.

N’oublions pas de faire un petit tour dans le jardin pour la récolte de cette semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez