Noeux Environnement

C’est la rando aux îlots !

Quel est donc le lien entre des pierres disposées en cercle,  une église, un escalier abrupt, un cours d’eau et un marais … Une idée ? Non ? Eh bien ce sont quelques-unes des scènes que vous pourrez voir si vous partez à la découverte du  « sentier des familles ». Aller, direction Labourse !  C’est parti pour la rando des îlots !!!

Comme vous pouvez le voir sur les images, cette balade nous emmène à travers des paysages très variés. Tout d’abord, c’est l’église Saint-Martin qui attire notre regard. Datée du Xème siècle et inscrite aux Monuments historiques depuis 1926, il semblerait que ce soit la plus ancienne église du Pas-de-Calais. Puis se succèdent divers bâtiments d’époque (fermes, mystérieux piliers) qui nous mènent quelques centaines de mètres plus loin au sentier de schiste rouge débouchant sur l’entrée du terril.

En ce mercredi 26 août, le vent souffle en rafale et les participants des  îlots de la santé vont prendre un grand bol d’air ! Ainsi, après la séance de cardio fin juillet suivie de la séance de sophrologie et les massages mi-août, cette fois-ci c’est la marche qui est à l’honneur !  En plein air … Enfin en plein vent devrais-je dire ! Au programme, découverte de différents milieux écologiques tels que le terril et sa végétation sauvage ou encore les marais et leur écosystème.

Apprendre et se détendre, tout en faisant de l’exercice, c’est aussi ça les îlots de la santé.  En route vers le terril, nous allons de découverte en découverte. Tout d’abord, un mystérieux placement de pierres rouges, probablement des restes de l’exploitation minière d’antan.

Une fois sur le terril, s’ensuivent une succession d’arbres et de fleurs. Voici quelques images… Dans l’ordre, aubépine, argousier, aulne, saule tortueux et cornouiller.

C’est aussi les fleurs telles que l’onagre, bouillon-blanc, le millepertuis…

Ou encore la rosa canina, la vipérine ou encore la guimauve.

Arrivé au sommet, c’est le moment de faire une pause, de sortir les jumelles et les cartes. Et si on appréciait le point de vue sur les alentours ? On en profite pour se  repérer dans l’espace.

Partir en rando, c’est aussi une bonne occasion de lâcher prise et de cultiver l’esprit de groupe. La preuve en image. Nos participants se livrent à une petite séance de « tree hug » (comprenez faire des câlins aux arbres). Cette pratique est même devenue une discipline connue sous le nom de sylvothérapie.  

Après cette reconnexion à la nature, il est temps de reprendre notre chemin pour la dernière partie du sentier des familles. Le marais se profile à l’horizon : convivialité et découverte d’une faune et d’une flore complètement différentes de celles rencontrées sur le terril.

La visite s’achève sur de très belles vues des étangs. C’est l’occasion de profiter de ces derniers instants pour méditer sur la beauté du lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez