Noeux Environnement

Après l’effort, le réconfort ou le temps des récoltes

Nous sommes le 12 août 2020, il est 9h30, c’est le début d’une nouvelle semaine aux îlots de la santé. Le soleil est au rendez-vous et la journée promet d’être chaude, très chaude. Les premiers participants arrivent. Un rapide tour d’horizon du jardin et notre décision est prise : aujourd’hui ce sera récolte, récolte et… récolte ! Venez, on vous emmène.

Malgré une saison relativement sèche, nous sommes très heureux de constater que les soins apportés à nos cultures ces derniers mois portent leurs fruits (c’est le cas de le dire !). (cf notre article sur le jardinage au naturel et celui sur le paillis).

Qu’elles soient rondes, cerises, poires, zébrées, noires de Crimée, cœurs de bœuf, elles égayent nos jardins de leurs couleurs vives. Eh oui ! Toutes les tomates ne sont pas rouges et rondes ! Toutefois, rappelons qu’historiquement, la tomate est longtemps restée une plante d’ornement. En effet, son appartenance à la famille des solanacées (qui comprend la mortelle belladone et la mandragore des sorcières) lui a valu une méfiance populaire jusqu’au début du 19ème siècle, date à laquelle les maraîchers commencèrent à la cultiver largement.

Ceci étant dit,  n’oublions pas nos magnifiques courgettes, potirons, pâtissons, haricots verts, haricots beurre et autres blettes. Un véritable festival de formes, d’odeurs et de couleurs ! Une bonne occasion de mettre nos sens en éveil.

Réveiller nos sens, c’est aussi cela l’essence des îlots de la santé. Au-delà du jardinage, nous cultivons le sens de la  convivialité et du faire-ensemble, un moment d’évasion qui contribue au mieux-être de chacun (comme le suggérait déjà à l’époque le Candide de  Voltaire). Un esprit sain dans un corps sain, comme le soulignait Hippocrate, père de la médecine, au 4ème siècle avant J-C ! Rien de tel que la saveur d’un légume que l’on a vu pousser à partir d’une petite graine que l’on a soi-même plantée. Jetons un œil aux récoltes de nos trois jardins.

Pourtant, travailler avec la nature, c’est aussi savoir faire preuve d’humilité. C’est encore s’adapter aux spécificités du terrain, sans compter les conditions météorologiques parfois difficiles. Abondance de haricots pour l’un, tomates cœur de bœuf plus charnues pour l’autre… Comprendre c’est apprendre (cf notre article sur la faim d’azote, dernière section de l’article sur les paillis). Voici quelques photos des plants de tomates qui commencent à reprendre le dessus.

Nous aimerions conclure cet article avec une expression anglaise qui résume cette positivité et ce mieux-être que nous voulons apporter à tout un chacun. « Gardeners always look forward ». Au sens littéral, « look forward » veut dire se tourner vers l’avenir mais pas seulement puisque le sens figuré est aussi avoir hâte, attendre avec impatience : les jardiniers ont toujours hâte/ sont toujours tournés vers l’avenir. Illustrons cette positivité par quelques photos de tomates vertes qui promettent encore de belles récoltes pour les semaines à venir. A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, la pluie tombe (enfin) et les sols se gorgent d’eau. Ça promet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez